12, avenue de Verdun 93140 Bondy - 01 48 49 51 74

Lycée > Événements (article)

Lina El Haoulani, lit ses rêves à voix haute sur France 5.

jeudi 26 novembre 2020

Elève à l’Assomption depuis la sixième, Lina El Haoulani élève en Seconde GTC a été sacrée finaliste du concours « Si on lisait à voix haute » de La Grande Librairie sur France 5, le 26 août dernier. A l’occasion du lancement de la deuxième édition de ce concours, nous revenons sur son parcours brillant.

L’aventure commence le 19 décembre 2019, à la veille des vacances de Noël. En classe de troisième A, Lina profite de ces deux semaines pour choisir un texte qui, avant tout, lui plaît : « Le Horla » de Guy de Maupassant.

Enthousiasmée par sa lecture, la classe la choisit pour la représenter au concours le 31 janvier de cette année.

Pour cette nouvelle étape, Lina « dépoussière les livres que sa mère a lus au lycée », avant de se fier une nouvelle fois à son goût. C’est avec Vipère au poing d’Hervé Bazin qu’elle accédera à la finale, laissant derrière elle presque 140 000 élèves !

Les participants ne sont plus que six dans la catégorie collège. Lina sait qu’elle peut compter sur le soutien de ses camarades et de ses professeurs : « Au début, je ne pensais même pas être choisie dans la classe mais au fur et à mesure je me suis sentie de plus en plus à l’aise pour lire ».

Lina lit Le petit chat est mort de Xavier de Moulins.  © compte Instagram de François Busnel.

                                                                                                                                           

Depuis le début du confinement au moins une dizaine de livres passent dans ses mains, prennent vie grâce à sa voix. A son goût sûr, elle ajoute désormais une dimension plus philosophique. Aussi, Lina resserre-t-elle ses choix : elle cherche dans les personnages des « questionnements qui correspondent aux siens » et décline les éléments nécessaires à une lecture à voix haute réussie : « je pense que pour lire un extrait et faire transparaître des émotions, il faut comprendre d’où elles viennent. »

Lors de la finale du 26 août, Lina lit d’abord un extrait de « La plus précieuse des marchandises » de Jean-Claude Grumberg devant le jury constitué d’Isabelle Carré, Cécile Coulon, Alain Mabanckou et Eric-Emmanuel Schmitt !

Ce dernier relèvera notamment dans la lecture de Lina « une lumière qui faisait que ça nous rentrait dans le cœur. » Après avoir obtenu la note de 18,5 sur 20, Lina affronte la toute dernière étape avec cette même lumière dans la voix et « Le petit chat est mort » de Xavier de Moulins dans les mains.

Bien que « surprise et déstabilisée à chaque étape qu’elle a franchie » Lina se dit « fière de son parcours. » Et comment ne pas l’être quand, par exemple, Xavier de Moulins prend son téléphone, compose votre numéro et vous confie que lui ainsi que ses filles ont été très émus de cette lecture faite « avec brio » ?

« Ce concours, conclut Lina, m’a permis de découvrir un nouvel univers : celui de la télé mais aussi des ressources que je n’imaginais pas avoir. »

Des ressources qui nourrissent des rêves que dorénavant Lina lit à voix haute et qu’elle vivra, nous en sommes sûrs, avec le plus de plénitude possible.

 

Pour revoir l’excellente performance de Lina, rendez-vous ici.